La Maison Lamort à Sierck les Bains

La propriété

La Maison Lamort à Sierck les Bains

Une propriété datant de 1837 appartenant à une famille belge du nom de Gillard, fut acquise en 1857 par un riche industriel luxembourgeois nommé Charles Lamort.

La belle bâtisse faisait partie d’un ensemble, sur lequel était établie l’ancienne huilerie, et située sur la route d’Apach, sur les berges de la Moselle, à la sortie de la Ville et face à l’actuelle Maison de Retraite Saint Joseph.

Les nouveaux propriétaires ouvrirent une faïencerie. Puis, en 1862, ils construisirent la belle demeure, que nous connaissons. Ils aménagèrent un grand parc sur l’arrière.

Vue côté Moselle

Maison Lamort Sierck

Les évènements de 1871 sont à l’origine de l’arrêt de l’exploitation de la faïencerie. Les propriétaires décéderont avant la fin du siècle en cours.

Leurs enfants décéderont également quelques années dizaines d’années plus tard vers 1929. Les successeurs penseront destiner les bâtiments à diverses institutions religieuses à but éducatif, luxembourgeoises, d’abord, puis françaises, des Franciscains notamment. Mais le projet ne put aboutir.
Ce sont finalement, les dominicaines de Rettel, qui en 1932, acquirent la propriété Lamort. En 1933 une institution placée sous le patronage de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus accueilli 30 orphelines de Chemery, mais le domaine s’appellera Institution Saint Joseph.

En 1939 c’est exode pour Poitiers. En 1944 les bâtiments de l’institution sont sous la ligne de feu des affrontements de la seconde guerre mondiale à cet endroit. Les dégâts sont immenses. Les restaurations achevées en 1949, personnes âgées et enfants orphelins furent accueillis sur les lieux en attendant la restauration des bâtiments du couvent de Rettel ayant également subit de grands dégâts par la guerre.

En 1985, une nouvelle maison de retraite fut ouverte sur l’emplacement de l’emplacement de l’ancienne faïencerie, face à la Maison Lamort, sur le territoire de Rustroff. Les enfants rejoindront Rettel.

© Copyright SiteName. Tous droits réservés.