La métamorphose d'un presbytère


Selon le concordat de 1801, toujours en vigueur en Alsace-Moselle, la Commune pourvoie au logement des prêtres et de leur curé. Rettel tenait à la disposition du clergé local une double maison réunie avec un jardin à l’arrière, dans l’ancienne rue Principale, actuellement au 8 de la rue Saint Nicolas à deux pas de l’Eglise.
 
Monsieur l’Abbé Kohn, curé de Rettel de 1973 à 1982 fut le dernier prêtre à avoir logé au presbytère. Son successeur, en 1982, le Révérend père Schwaller préféra prendre logement dans une maisonnette dans l’enceinte même du Couvent des Dominicaine de Rettel.
 
Les locaux du presbytère vides, la municipalité le rénova et le mit en location. Rendu disponible en 2004, elle obtint des autorités la pleine propriétaire et en fit sa Mairie. La Municipalité transféra l’usage des locaux de l’administration communale au groupe scolaire.

Le 24 juin 2006, en présence de Monsieur le Sous-préfet de Thionville eut lieu l’inauguration de la nouvelle mairie. Le jardin « de curé » est aménagé en espace public mais il conserve son aspect presbytéral. Toutefois une parcelle de cet ensemble foncier, située et perchée sur le rive de la Moselle restera propriété du Conseil de Fabrique. Egalement aménagé par la commune l’ensemble forme un cadre de détente et aéré, au cœur même du village et fort apprécié et un superbe panorama sur la Moselle.
 
L’inauguration des jardins eu lieu le 23 juin 2007, en présence de Monsieur le Président du Conseil Général, de Monsieur le Sous-préfet de Thionville et de diverses personnalités. Ce fut également l’occasion d’inaugurer les orgues restaurées de l’Eglise avant même leur consécration encore comme l’exige le droit canon. Un concert fut donné à cette occasion.
 
Le journal « Le Républicain Lorrain » du 2 juin 2006 titrait : « Rettel, la seconde jeunesse républicaine du presbytère ». En effet les deux photographies distantes de 37 ans présente l’une un bâtiment arborant le pavillon officiel du Vatican en 1969 et la seconde le pavillon national en 2006. Enfin, en 2012, les devises de la République Française apparaîtront en lettres géantes sur la façade de l’ancien presbytère et marque le signe des temps.

Presbytère 1974

Mairie 2006

Galerie

Jour de communion 1967

Rl du 26 Février 2006

Presbytère

.