La Ferme de Rettel - den Haff

L'ancienne ferme  de Rettel


La Ferme-den Haff


Cet ensemble architectural est connu sous le nom de « Ferme de Rettel » et date du 18ième siècle.


Les chartreux, ces jardiniers de Dieu, installés depuis le 15ième siècle à Rettel avaient agrandi sensiblement leur domaine et leur territoire. On image fort bien les tractations, les successions, les droits obtenus et le statut fiscal maintenu après l’annexion française en 1661 d’une partie du Val Sierckois par cet ordre ecclésiastique devenu très puissant au cours de plusieurs siècles.


Le domaine s’étendait jusqu’à Montenach en passant par la Ferme de Koenigsberg, actuellement annexe de la Commune de Sierck les Bains.
Leur activité fut multiple : le bois et la gestion de la forêt, les nombreuses vignes, les moulins dans la vallée de Montenach, les céréales et nombreuse autres activités agricoles et la pêche, les droits de traversée des bacs etc…


Une telle entreprise dépassait peu à peu finalement l’entreprise spirituelle de cette congrégation. L’activisme de ces moines laborieux contribua certainement à créer dans le Val Sierckois un climat de crainte mêlé au sentiment d’injustice et de jalousie auprès d’une population rurale asservie et employée dans des conditions précaires par la Chartreuse de Rettel. Aussi la Révolution et la dispersion des biens fut en quelque sorte une revanche aveugle d’un peuple convaincu d’injustice. Lors de telles événements dramatiques la violence s’enchaîne et les rancœurs de plusieurs siècles se libèrent.


Les guerres perpétuelles et notamment la guerre de Trente Ans remirent constamment les gestionnaires du domaine à l’ouvrage pour reconstruire leurs nombreux et vastes bâtiments.


Ce fut le cas de la fameuse Ferme de Rettel construite au début du règne de Louis XV. L’année 1725, comme en témoignent certaines pierres arborant le sigle des Chartreux CR. En ce qui concerne le corps de bâtiment en question, une pierre de fronton, commémorative, scellée dans une maison attenante à l’enceinte le rappelle.


Après la tourmente révolutionnaire, la famille Robin de Thionville se porta acquéreur en 1811 d’une partie importante des biens confisqués par la Révolution.


Elle fut administrée par leurs successeurs au cours des années qui suivirent. Furent associés à cette grande entreprise les familles Barba, Robin et Duval et finalement Virlet.


En 1868, une prime d’honneur est décernée aux propriétaires au Concours Agricole de Paris.
Mais la veuve Virlet ne pouvant plus faire face seule à la gestion des terres et des bâtiments se décida à mettre en vente le domaine par adjudication en 1931.


Ce sont majoritairement des habitants de Rettel et certains travailleurs journaliers qui achetèrent, selon leurs moyens et pour leurs propres besoins, la terre et les immeubles. Ceux-ci furent transformés en maison d’habitation en ce qui concerne La Ferme.


De nos jours l’ensemble de la Ferme, den Haff, constitue un quartier original du village.


Voici deux documents parus dans l'ouvrage: Les médailles de spécialités et les prix d'honneur des fermes-ecoles décernés dans les concours généraux en 1868 - Imprimerie impériale - Paris 1869

Carte ancienne du Domaine de Rettel (chartreux)
Plan de la Ferme de rettel 1860