der Hunsrück

Dans notre billet intitulé « De l’origine du nom de Koenigsberg » près de Sierck les Bains en Moselle, l’hypothèse d’un rapprochement du nom de la Ferme de Koenigsberg à celui des tribus hunniques. Les collines mosellanes ne sont que les contres forts du massif du Taunus-Hunsrück. Ce massif voisin a-t-il  un rapport avec ces tribus "barbares" ? Les avis sont partagés à ce propos.

Hunsrück pourrait en effet se traduire par Hun>Huns – s>génitif> et Rück>échine (1). D’aucuns auront facilement rapproché Hunsrück avec le dos du chien (Hund pluriel Hunde et en luxembourgeois Hond pluriel Honn ou Hënn). Cette hypothèse ne doit pas être écartée, car les sociétés anciennes retrouvaient dans la nature les formes animales de certains lieux: hauteurs, massifs, forêts, etc. La désinence rück se rapporte souvent à : dos, pont, colline ou montagne.

Pour d’autres, Hunsrück, serait plutôt la traduction de forêt (Hong/Hou) (2). Il est un fait qu’une partie du Massif en question aboutissant sur la Moselle est nommé Hohwald, ou owald (sans h) dans les parlés locaux de cette région.

(1)
G.-M. de Bourdelois Alcan Metz 1840. Comme tous les territoires dont l’unité ne consiste pas dans la circonscription administrative mais dans une identité de sol ou de population le Hunsrück non plus que l’Eifel n’ont de limites rigoureusement déterminées la même chaîne de montagnes qui vers Trèves et au-dessus porte le nom de Hohwald haute forêt prend celui de Hunsrück depuis Berncastel jusqu’au Rhin où elle se termine près de Coblens par le plateau de la Chartreuse. L’étymologie de ce nom a donné lieu à différentes versions dont la plus générale et la plus vraisemblable la première syllabe désigne la colonie des Huns que l’Empereur Gratien plaça dans cette contrée en 383 et le mot rück en qui signifie dos ou échine a été ajouté pour exprimer l’élévation du sol. Ce qui vient à l’appui de cette version c’est le grand nombre de localités du Hunsrück dont le nom renferme la même syllabe Castelhun, Castellaun, Huntheim, Humktein, communément Hunstein pierre des Huns et le Hunnen born puits des Huns près de Simmer, le nom latin de la contrée Tractus Hunnorum et le fait de la colonie des Huns ou Sarmates dont Ausone fait mention dans son poème de la Moselle.

(2)
Decimus Magnus Ausonius dans Mosella Eduard Böcking – 1928 – Berlin – Se réfère à Gunthers Cod. diplom. Rheno-Mosellan. tim I. in der Allg. Lit. Zeit. September 1823 N° 242, wo gesagt ist … der Hunsrück nicht von den Hunden seinen Name haben, sondern, von Hong, Hou, (Wald), wie den auch noch jetzt der höchste und wildeste Teil des Hunsrücks der Anwohner der Howald, in der Schriftsprache der Hochwald, heisse.

Traduction : Hunsrück ne tient pas son nom des chiens, mais de Hong, Hou, (Wald>Forêt), comme encore à présent (1840) la partie la plus haute et sauvage du massif est nommée Howald dans leur langage local.

Der Hunsrück

Carte détaillée du Hunsrück
© Copyright SiteName. Tous droits réservés.