Origines de Contz-les-Bains

Origine de Contz-les-Bains

Contz sur Moselle près de Sierck
Le village existe au moins depuis le 12 siècle. Nommé Cand à l’origine, son nom proche de condate ne signifie pourtant pas confluence. La terminologie Cand n’apparaît nullement dans les annuaires de l’Archevêché de Trèves sous cette forme [1]. Cela s’explique du fait que le hameau dépendait de la Paroisse de Haute-Kontz, Uewerkonz (Obercontz). On peut supposer que l’on ait aligné l’orthographe de Cand sur celui de Contz,  d’où la différence de codification entre jadis Basse-Contz et Haute-Kontz. Ce dernier village possède donc une étymologie différente de l’actuel Contz-les-Bains. 

Cand reste donc éngmatique, d’autant plus que la ruisseau de la Gander s’écoule dans la Moselle pratiquement au pied du village. Par ailleurs, un autre village Gandren, sur le ruisseau de la Gander. Selon Terquem Auguste[2] Gander et Ganderen proviendrait d’un mot allemand Gand tronqué dérivé de Gang, c’est-à-dire tournant, moulin ou meules de moulins. Cela se conçoit puisque le ruisseau de la Gander prend sa source au Luxembourg, abandonne son nom d’origine de Ruisseau d’Aspelt (Uespelt) pour prendre celui d’Altbach en arrosant le village d’Altwies pour enfin se nommer Gander au passage de Gandren.
 En résumé il faut bien admettre que l’appellation Cand n’a pas à priori de lien avec la Gander. Les belles falaises du Stomberg, blanches ou jaune claires ont servi de carrières pour beaucoup de grands travaux de la région, comme celles de la Porta Nigra à trèves. L’homme de la période préceltique a certainement marqué son passage à cet endroit. La solution à l’énigme de Contz, Cand, pourrait bien se trouver dans le préceltique °Canto : pierre ou rocher.[3]

Plan

Carte détaillée  de  Contz

[1] Du 9 au 11 octobre 1980 se tenait à l'Université de Sarrebruck à l'initiative de M. Wolfgang Haubrichs, professeur de germanistique à cette même université, et de M. Hans Ramge, professeur de linguistique à l'Université Justus-Liebig à Giessen un colloque international de toponymie des régions frontalières de langue romane et de langue germanique, qui réunit des spécialistes de linguistique germanique, romane, comparative, de géographie du peuplement et d'archéologie de Belgique, de France, de Suisse, de la République fédérale d'Allemagne, de la République démocratique d'Allemagne. Les actes de ce colloque viennent d'être publiés par ses organisateurs avec le soutien financier de la Fondation Volkswagen. Sur les douze communica­tions présentées au colloque huit intéressent directement le département de la Moselle et accessoirement l'Alsace, la Meurthe-et-Moselle, les Vosges et la Meuse.
[2] Etymologie du nom de toutes les ville du département de la Moselle -Metz-1863
[3] Dictionnaire historique Robert

Arrivée de Peter von Kues

Armes de Peter von Kues


Sous l’impulsion de Peter von Kues, originaire de Bernkastel sur les rives de la Moselle en Allemagne, les Hospitaliers de Saint Jean s’installèrent dans un village, nommé Cand, au creux d’un vallon sur le versant Est de la Colline du Stromberg près de Sierck. La résidence Cand dépendait de la Commanderie de Trêves, créée en 1312
 
Ils y construisirent une église ou une chapelle dédiée à leur Saint patron Jean Baptiste. Seule l’abside de ce temple subsiste. On le remarquera facilement sur la rue menant à Schengen. Il est entouré du cimetière. Ce sanctuaire devint rapidement un centre de pèlerinage. Dans le chœur de ce bâtiment sacré, on retrouvera les armes du fondateur Peter von Kuss (Cues). Semblables armes sont insérées dans une façade d’une maison de la rue des vignes.
 
Avec l’installation des Johannites en 1432, ce n’est qu’en 1535, qu’elle devient indépendante sous le nom latin d’ Inférior Kontz : In den Visitationsberichten seit 1569 erscheint das Haus des Johanniterordens in Trier im Besitz des Patronats nach der Ausbreitung dieses Ritterordens in Europa.


Lecture

La Roue enflammée de Contz-les-Bains

La Roue Enflammée de Contz-les-Bains de l'auteur du présent site. Cet ouvrage traite de la célèbre fête de la Saint Jean à Cont-les-Bains en partenariat avec la ville de Sierck les Bains aux environs du 24 Juin. Ce livre rapporte aussi la vie du village et de la région proche et des traditions locale et de son langage. Editions Fensch-Vallée.

Vallée de la Moselle -Contz