Beeschtroff et la Klentsch

Beeschtroff et la Klentsch

Rettel, était constitué du village autour du couvent de deux annexes : La Klentsch et Beeschtroff.

La Klentsch se situe au bord de la route nationale Thionville-Trèves n° 153, aux limites territoriales communes avec Sierck les Bains.

Quant à Beeschtroff, cette ferme située autrefois sur les pentes de l’Altenberg n’existe plus. Elle fut ravagée en 1795 par un incendie. Les anciens disaient que c’était l’ancêtre du village de Rettel. On s’y rendait par un chemin hors de la route que nous connaissons qui se nommait de Fousspad, traduit tout simplement par le Sentier pédestre. Celui-ci s’empruntait au milieu du Haut-Village, 't Iewerschdorf et traversait un petit bois, aujourd’hui disparu, nommé de Bëschelschen. On peut penser que ce chemin était utilisé en partie pour se rendre également à la Ferme de Koenigsberg en venant du Bac et il traversait en partie l’actuel Parc Schwenck.

Beeschtroff étymologiquement présente un radical Beesch, qui traduit un endroit de sources ou d’eau. C’est en effet le cas. On peut apercevoir sur les pentes de la colline quelques sources qui mouillent le chemin.

L’abbé Charles Hoffmann relate dans son livre :

« Dans un document de 1252, Arnold de Sierck, avoué, (protecteur) du couvent de Rettel, dit « que lui et ses successeurs doivent payer…. Annuellement et à perpétuité à la fête de la Saint Martin, quatre muids de blé de la ferme de Beschtroff et provenant de cet endroit »

Selon Monsieur Alfred Maret:
« Cette ferme était exploitée en dernier par la famille Kohn-Tondt, dont l’état civil de Rettel conserve dans ses archives les noms de 1739 à 1929»
Carte de Beeschtroff

Beeschtroff

Beeschtroff